jp.luis-2.jpeg

Jean-Philippe Luis nous a quittés au terme d’une longue épreuve. Nous sommes nombreux à mesurer avec tristesse le vide qu’il laisse au sein de la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand. Historien internationalement reconnu de l’Espagne contemporaine, il l’a dirigée depuis 2014 en favorisant nombre de rapprochements disciplinaires dont font foi séminaires et colloques, ou en s’ouvrant au droit, à la sociologie, au management, à la gestion et à l’économie, comme le suggérait la réunification des universités clermontoises. Il a donné à l’institution un relief et une dimension nouveaux, obtenant des postes, développant les technologies, l’archéologie, encourageant à la création de bases de données, à la sitographie, à la filmographie, fondements d’une reconnaissance par le réseau national des MSH.
Jean-Philippe Luis aura donc été un grand directeur, dynamique et déterminé, promouvant de multiples projets de recherche, œuvrant sans relâche en faveur de l’interdisciplinarité des laboratoires clermontois dans le domaine des sciences humaines et sociales, faisant reconnaître et rayonner une institution qui lui était chère. Il a su nous communiquer son énergie et son enthousiasme. Toujours à l’écoute, il n’a eu de cesse de nous fédérer, de renforcer nos synergies, et de nous faire progresser. Si un mot devait synthétiser la manière dont il a dirigé son équipe, ce serait celui de « bienveillance ».
Jean-Philippe Luis était un homme juste et droit, un esprit vif et fin défendant de belles valeurs, ouvert aux autres, amical avec tous, ne manquant jamais d’humour. Énergique, disponible et attentif aux initiatives de chacun (dans le cadre de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de l’ANR, de l’Europe, et de l’I-Site notamment), il a marqué de sa personnalité chaleureuse une maison, une équipe, qui sauront lui rendre l’hommage qu’il mérite.

L’équipe de la MSH de Clermont-Ferrand, avec les laboratoires associés


Actualités

Publications

Programmes MSH