« Comment les contes parlent de handicap aux enfants »

auraix_contes.png

« Comment les contes parlent de handicap aux enfants »

Pascale Auraix-Jonchière,
The Conversation, 25 juin 2019

Les contes de fées, qui sont réputés s’adresser aux enfants, évoquent a priori un univers merveilleux et la plupart d’entre eux s’achèvent sur un dénouement heureux ou estimé tel. Les pérégrinations des héros ont cependant pour objectif d’éduquer les jeunes lecteurs en les aidant à découvrir le monde social et le monde naturel. Ils n’évitent donc pas la confrontation avec le danger, le Mal, la faute. L’ univers des contes inclut donc la trahison, la jalousie, l’égoïsme ou la cruauté ; il donne à voir la pauvreté, la violence, la mort. 
>>>

Pascale Auraix-Jonchière est professeure de littérature française du XIXe siècle à l'université Clermont Auvergne. Spécialiste de George Sand et de Jules Barbey d'Aurevilly, elle s'intéresse à la réception des contes et des mythes et à l'écriture des interactions sociales. Dans le cadre de ses travaux sur la sociopoétique, elle travaille sur les représentations du handicap depuis 2017 (Projet "Handicap et citoyenneté", 2018-2021, Florence Faberon-Tourette et Maria Fernanda Arentsen dir.).

Lire l'article

En savoir plus sur The Conversation.com