14-UNIV-18 - L’université de Clermont-Ferrand face à la Grande Guerre : ruptures, adaptation et innovations

14-univ-18.jpg
Certificat de participation à l’Emprunt de la défense nationale de l’Université de Clermont en 1915 [AD 63 (T 6382)]

Responsable scientifique : Nicolas Beaupré, maître de conférence en Histoire contemporaine (UCA)
Laboratoire associé : CHEC (UCA)
Disciplines : Histoire contemporaine, Histoire des sciences, Sciences de l’éducation, Histoire du droit
Inscription dans les axes scientifiques de la MSH : « Ruptures, révolutions, innovation »
Durée du projet : 24 mois

Présentation synthétique
L’histoire des établissements d’enseignement supérieur français dans la Grande Guerre est un sujet encore largement en friche, tout particulièrement en ce qui concerne les universités de province. Une recherche approfondie sur l’université de Clermont en 1914-1918 serait un premier jalon important dans ce champ de recherche.
Il s’agit notamment d'étudier la manière dont une ‘petite’ université comme celle de Clermont, face à la rupture de la guerre (mobilisation et départ des personnels, des étudiants, réquisitions de locaux, deuil de masse, atmosphère chauvine et rupture des relations scientifiques internationales...) s’adapte et innove. Son rôle social est modifié tout comme sa place dans la cité. Elle doit faire face aux demandes de l’armée (notamment sur le plan médical), elle accueille des réfugiés (notamment des étudiants serbes), féminise son public estudiantin... Il s’agit aussi de mesurer en quoi ces innovations, signes de son adaptation à la rupture majeure représentée par la guerre sont amenées à durer ou non ...

Lauréat de son appel à projets interdisciplinaires 2020, ce programme est soutenu financièrement par la MSH pour deux ans (2021-2022).