Anachronismes créateurs

anachronismes_createurs_p1.jpg
 
Anachronismes créateurs
Ouvrage collectif sous la direction de Alain Montandon et Saulo Neiva
PUBP, collection LITTÉRATURES, décembre 2018, 306 p.
 
Considéré longtemps comme une grave faute, l’anachronisme a été réévalué pour en souligner les dimensions heuristiques. Acte délibéré ou involontaire, l’anachronisme peut ouvrir la voie aussi bien à une relecture du passé qu’à une réinterprétation du présent, nous permettant de repenser la « marche des temps » (Siegfried Kracauer) et de se pencher autrement sur les rapports que nous établissons à la fois avec le présent d’où écrit l’auteur, avec le passé que cet auteur réinvestit et avec le présent d’où nous lisons ses textes.
L’objet de cet ouvrage est une revalorisation de l’anachronisme dont nous montrons aussi bien le potentiel poïétique que la dimension heuristique et interprétative de l’anachronisme en littérature. Cervantès, Camões, Chateaubriand, Gautier, Flaubert, Rimbaud Laforgue, Queneau, Perrault, Peter Handke, Thiéfaine, Pasolini, Jacques Demy, Kennely, Thomas Ostermeier, témoignent ici du potentiel poétique des « anachronismes créateurs ».

Alain Montandon est professeur émérite de littérature comparée et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France. Dernières parutions : Mélusine et Barbe-Bleue (Champion, 2018), Écrire les saisons (Hermann, 2018), Formes brèves (Classiques Garnier, 2018).
Saulo Neiva est professeur des universités à l’Université Clermont-Auvergne, où il dirige le CELIS (Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique) et la Chaire Sá de Miranda. Il a notamment codirigé, avec Alain Montandon, le Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires (Droz, 2014). Il a traduit et annoté le livre de Machado de Assis, Histoires diverses (Classiques Garnier, 2018).

En savoir plus : Cliquez !