ArchéoMartres

 


Titre : Étude et valorisation des collections archéologiques gallo-romaines de la nécropole Martres-de-Veyre conservées au musée Bargoin de Clermont-Ferrand

Acronyme : ArchéoMartres

Disciplines : Archéologie - Archéologie du textile - Géomatique - Sciences de l'environnement - anthropologie funéraire

Mots-clés : Archéologie funéraire, textiles, bois, cuirs, environnement

Financement : MSH

Durée du projet : 12 mois (2017)

Porteur scientifique : Catherine Breniquet (Pr. Histoire de l'art et archéologie antiques - CHEC EA 1001)

Laboratoires et services de la MSH associés au projet : 

Autres partenaires :


 

Résumé : 

Le site des Martres-de-Veyre (Puy-de-Dôme) a été exploré au XIXe siècle, à plusieurs reprises par des érudits de la région dont Auguste Audollent, épigraphiste renommé, mais également Doyen de la Faculté des Lettres et directeur du musée de Clermont-Ferrand. Les découvertes marquantes concernent la nécropole gallo-romaine à inhumations (Ier-IIe siècles ap. J.-C.) qui a livré des vestiges en matériaux organiques dans un état de conservation exceptionnel : textiles, vanneries, pyxides en bois, chaussures en cuir, etc. jusqu'aux cheveux des défunts. Les collections, pourtant mondialement connues (dont la tunique gallo-romaine, pièce maîtresse du musée Bargoin de Clermont-Ferrand), n'ont été que peu exploitées sur le plan scientifique. D'autres données relatives aux tombes à incinération n'ont, elles, jamais été étudiées. 

Le projet ArchéoMartres, dont l’amorce est présentée ici, présente plusieurs objectifs : 

  • assurer la reprise de l'étude scientifique de ces collections hors du commun et ainsi proposer des hypothèses et conclusions appuyées sur les méthodes les plus actuelles permises par une archéologie interdisciplinaire dans les domaines suivants : textiles (matériaux, techniques, teintures), autres matériaux organiques (bois, cuir, liège), anthropologie funéraire, environnement (archéobotanique : palynologie, carpologie, anthracologie), conservation préventive, etc. 
  • mieux comprendre le site dans son environnement naturel et culturel, 
  • valoriser les collections et assurer la diffusion des résultats auprès d'un public étendu au moyen d'actions adaptées et modernes : publications, exposition, musée virtuel, etc. 

Abstract : 

The gallo-roman archaeological site of Les Martres-de-Veyre was excavated several times during the XIXth century by such scholars as the well-known epigraphist, Auguste Audollent who was Dean of the College of Letters and the director of the Clermont- Ferrand museum. The most important discoveries concern the gallo-roman necropolis (I-II centuries AD) and its inhumations and cremations. Excavations brought to light exceptionally well preserved organic materials: textiles (tunics, belts and other pieces of cloth), basketry, food offerings (cakes, fruits), wood vases, leather shoes even hair from the deceased. The collection, although recognized around the world (especially for the prized gallo-roman tunic in the Musée Bargoin in Clermont-Ferrand) has hardly ever been the subject of scientific study. Other data from cremation burials have never been studied at all. 

The ArchéoMartres project’s goals are multiple. A brief summary is given hereby: 

  • Renew the scientific study of this extraordinary collection and propose new hypotheses and conclusions based upon the most current practices of interdisciplinary archaeology in the following domains: textiles (materials, techniques, dyes), other organic materials (wood, cork, leather), funerary /forensics anthropology, environment (palynology, carpology, anthracology), preventive conservation. 
  • Offer a better understanding of the site in its natural and cultural environment, 
  • Promote the collections and disseminate the results of their scientific study to the general public via various means (publications, exhibitions, virtual museum, etc.). 

Contact : Catherine Breniquet 
 

apercu_coll.jpg