Building computer-mediated communication corpora for sociolinguistic analysis

Building computer-mediated communication corpora for sociolinguistic analysis

Ciara R. Wigham & Egon W. Stemle (dir.)
Presses universitaires Blaise Pascal, 
Collection "Cahiers du Laboratoire 
de Recherche sur le Langage", n° 8, 216 pages,  juin 2019

 

Communication between humans via networked devices has become an everyday part of people’s lives across generations, cultures, geographical areas, and social classes. Shaped by the specific social and technical context in which it is produced, synchronous and asyn-chronous computer-mediated communication (CMC) has become increasingly participatory, interactive, and multimodal. User interactions and user-generated social media content offer a wide range of research opportunities for a growing multidisciplinary research community.

[Traduction française]
La communication entre les individus à l'aide d’appareils en réseau fait partie désormais des gestes quotidiens, mêlant générations, cultures, zones géographiques et classes sociales. Façonnée par le contexte social et technique qui lui donne vie, la communication assistée par ordinateur (CAO), asynchrone ou synchrone, devient progressivement plus participative, interactive et multimodale. En même temps, les interactions entre usagers ainsi que les contenus créés par ces derniers ouvrent un nouveau champ de recherche pluridisciplinaire à explorer.

 

Ciara R. Wigham est maître de conférences en anglais à l’Université Clermont Auvergne et membre du Laboratoire de Recherche sur le Langage. Ses recherches portent sur l’Apprentissage des Langues Médiatisé par les Technologies. À partir des données structurées en corpus d’apprentissage, elle étudie les interactions multimodales produites dans les situations d’apprentissage partiellement ou totalement en ligne. Elle est membre du consortium français CORpus, Langues et Interactions.

Egon W. Stemle est chercheur à l’Institut de linguistique appliquée de l’Eurac Research, un centre de recherche situé à Bolzano en Italie. Scientifique en science cognitive, sa spécialité se situe à l’intersection entre la linguistique computationnelle et l’intelligence artificielle. Il travaille sur des outils d’édition, de traitement et d’annotation de données linguistiques et est particulièrement intéressé par les mécanismes expliquant pourquoi les êtres humains gèrent sans encombre bien des concepts incomplets et – parfois très souvent – inconsistants, alors que les processus informatiques sont trop souvent peu utiles, voir complètement inutiles.

En savoir plus