Histoires de folles. Raison et déraison - Liaisons et déliaisons

Histoires de folles. Raison et déraison - Liaisons et déliaisons 

sous la direction de Nadia Mékouar-Hertzberg et Stéphanie Urdician
Binges, Éditions Orbis Tertius, coll. « Universitas » , 2019, 363 p. 

Cet ouvrage propose une approche plurielle de la raison et de la déraison, mais aussi de la liaison et de la déliaison sociale qu’elles impliquent. Il ne s’agit pas exclusivement de traiter de la folie dans une dimension clinique et uniforme mais toutes ses déclinaisons, de l’égarement au délire, de l’aliénation à l’extravagance, de l’excentricité au débordement ; non pas la mélancolie, mais toutes ses variations, de l’écœurement à l’amertume, du déplaisir à l’apathie, de la morosité au désœuvrement. Ces folies et ces mélancolies, ces désirs et ces jouissances seront plus particulièrement étudiés au travers de la dimension du féminin qu’il s’agisse des œuvres de femmes ou des figurations de folles et de mélancoliques. Par ailleurs, il s’agit de réfléchir précisément sur les mécanismes qui s’opèrent quand la déraison, le ravissement ou la folie génèrent une démarche d’ordre esthétique et/ou sacrée. L’approche se veut diachronique et concerne les littératures et les arts des langues romanes et anglo-saxonnes. 

Si le fou (du roi) a bénéficié d’une considération, voire d’une certaine déférence, qu’en est-il des folles ? Ont-elles aussi leurs rois ? Ou leurs reines ? La déliaison, l’exclusion, la forclusion induites par folies et mélancolies, quelles que soient leurs formes, sont-elles uniformément radicales et dévastatrices ou varient-elles en fonction des genres ?

En savoir plus