La scène de la rencontre. Altérité en dialogue de l'Antiquité à nos jours

La scène de la rencontre
Altérité en dialogue de l'Antiquité à nos jours

Sous la direction de Karine Rance, Nathalie Ponsard, Jean-Philippe Luis, Stéphanie Maillot et Pierre Cornu
Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, Collection Histoires croisées, juin 2019, 268 p.

 

La rencontre, c’est tout à la fois l’événement le plus banal de la vie sociale, et le fait le plus rare, si on la considère non pas comme une simple collision ou comme une situation marchande quelconque, mais comme une interaction capable de modifier le rapport à l’altérité et les trajectoires de chacune des parties impliquées. La « scène de la rencontre » telle que pensée dans cet ouvrage, dans une approche comparée embrassant toute la durée historique de l’Antiquité à nos jours, c’est donc celle qui, lisible dans les archives de l’historien, génère des formes de devenir et des émergences sociales, culturelles ou politiques, souvent fragiles ou demeurées longtemps inaperçues, mais qui ont contribué, chacune à leur manière, à l’interconnexion progressive du monde. Illustrations de la valeur heuristique du concept de rencontre, les quinze études de cas rassemblées ici, qui couvrent des terrains de recherche allant de l’Europe à l’Inde, à la Chine, à l’Afrique subsaharienne, à l’Amérique et à l’Océanie, mettent ainsi en lumière la complexité et la fécondité des situations d’altérités en miroirs, objets fragiles exhumés du passé et livrés à la réflexion d’un monde de la globalisation qui, pour avoir relié l’ensemble de l’humanité par ses réseaux d’échanges et de communication, ne s’en pose pas moins, avec une acuité inédite, la question de ce que se rencontrer veut dire.

 

Karine Rance et Nathalie Ponsard sont maîtres de conférences à l’université Clermont Auvergne, Jean-Philippe Luis est professeur d’histoire à l’université Clermont Auvergne, Stéphanie Maillot est maître de conférences à l’université Clermont Auvergne et Pierre Cornu est professeur d’histoire à l’Université de Lyon.

 

En savoir plus