Les directives anticipées, Comment faire? Parlons-en en Auvergne

affiche_14-10_les_da_en_auvergne.jpg

 

Depuis 2005, il existe un cadre légal (lois Léonetti du 22 avril 2005 et Claeys-Léonetti du 2 février 2016) qui fixe la possibilité pour tout citoyen français de rédiger ses directives anticipées (DA) afin que soit prise en compte sa volonté concernant les conditions de sa fin de vie. En réalité, si les DA sont prévues par la loi, s’il existe des     « modèles-types de DA » proposés par le législateur, ce dispositif a du mal à s’installer.

La mise en place des DA en France étant peu aisée pour plusieurs raisons qui tiennent à leur rédaction (ou à leur absence de rédaction) et à leur mise en œuvre dans les circuits médicalisés, la journée d’étude du Groupe de Travail MSH D.A., regroupant l’ensemble des acteurs de terrain et de recherche, sera consacré à mettre au point les actions de recherche envisagées en territoire auvergnat.

Le projet de l’équipe doit permettre de faire connaître les DA, de les rendre utiles pour chacun, simple citoyen ou soignant, afin que la question de la fin de vie ne se ramène pas à une décision exclusivement médicale ou judicaire.

Lieu : INSPÉ (36 avenue Jean Jaurès Chamalières) salle E319

Date : 14 octobre de 13h à 19h

Pour plus d’informations contacter Emmanuèle Auriac par mail à l’adresse : emmanuele.auriac@uca.fr

Date de début de la manifestation: 

Lundi, 14 octobre, 2019

Fichier: