Les humanités numériques au rendez-vous des littératures

affiche_conference_de_kirill_maslinsky-_17_mars_2020.jpg

Organisée par le Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS, EA 4280 -UCA), sous la responsabilité scientifique de Katia Cennet, la conférence de Kirill Maslinsky, intitulée Les humanités numériques au rendez-vous des littératures, aura lieu le mardi 17 mars 2020 à16h30 à la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand (4, rue Ledru), Amphi 219.

L’afflux des données volumineuses sous forme numérique et le développement des méthodes de leur traitement, principalement l’apprentissage automatique de traitement, transforment aujourd’hui tous les domaines de la connaissance humaine. Ce processus a également affecté la façon d’aborder les textes littéraires, et ceci dans le monde entier. De grands volumes d’œuvres littéraires déjà numérisées, d'enregistrements musicaux et ethnographiques folkloriques et de données sur leur circulation, fournissent un riche matériel de « traces numériques » fixant et traçant sur de grandes périodes l’histoire littéraire et culturelle. Cependant, ce matériau nécessite des modifications méthodologiques. D’une part, les méthodes de lecture dite « lente » (« slow reading ») devenues traditionnelles dans le domaine de l’analyse littéraire, ne permettent pas de couvrir toute la quantité du matériel numérisé. Pour pallier ces nouveaux besoins du travail avec des grands corpus de textes, des chercheurs du monde entier développent des méthodes appelées la « lecture à distance » (distant reading). Par ailleurs, de nouvelles méthodes et données permettent de poser un tout nouveau type de questions sur les modèles et les paradigmes du processus littéraire. Ces questions peuvent également être adressées à des volumes textuels plus modestes, ce qui donne une impulsion au développement de la recherche littéraire au-delà du « Big data ».
Cela dit, la transformation numérique de la littérature est encore à l’avant-garde de la discipline et de nombreuses méthodes et de nouveaux résultats doivent encore être reconnus dans le milieu philologique. Cependant, il ne fait aucun doute que les expériences méthodologiques liées aux données littéraires numériques sont un signe d’un nouveau paradigme à grande échelle dans la recherche littéraire.
Kirill Maslinsky et Katia Cennet expliqueront ces nouvelles méthodes de recherche, présenteront les projets en cours et répondront à toutes les questions sur le sujet.

Kirill Maslinsky est maître de conférences à l’École supérieure de l’économie de Saint-Pétersbourg, directeur du Laboratoire des recherches numériques de la littérature et du folklore russes, Maison Pouchkine, Académie des sciences russe, Saint-Pétersbourg.

En savoir plus : Cliquez ! 

 

Conférence annulée en raison du contexte exceptionnel du coronavirus.

Date de début de la manifestation: 

Mardi, 17 mars, 2020