Résistance et résilience

resistance_resilience_p1.jpg

Résistance et résilience
À l’occasion de la commémoration du 75e anniversaire de la rafle du 25 novembre 1943

Ouvrage Collectif sous la direction de Florence Faberon et Philippe Destable
PUBP, Hors collection, novembre 2019, 160 p.
 

Le 25 novembre 1943, l’Université de Clermont-Ferrand, où s’est repliée quatre ans plus tôt, en zone alors non occupée, l’Université de Strasbourg, subit la plus grande rafle que le monde universitaire ait connue. Au cours du Second Conflit mondial, deux universités ont lié leurs destins. Elles témoignent ensemble depuis de leur volonté commune de se souvenir, de commémorer le courage et le sacrifice de ceux qui se sont réfugiés, qui ont été raflés et pour certains tués, de ceux qui ont accueilli, de tous ceux qui ont résisté à l’ennemi et à la barbarie, et qui ont su faire acte de résilience avec la volonté farouche de vivre et de transmettre. Les deux universités chaque année commémorent et se mobilisent pour le passé et pour l’avenir.
Elles le font ici par la publication des actes d’un colloque qui s’est tenu à l’Université Clermont Auvergne et d’allocutions prononcées lors de la commémoration à l’Université de Strasbourg pour le 75e anniversaire de la rafle du 25 novembre 1943. Elles le font par la réflexion, la rigueur scientifique et l’implication des étudiants ainsi que des autorités civiles et militaires, sans oublier les témoignages de ceux qui ont vécu cette histoire commune. Cet ouvrage souhaite humblement contribuer à pérenniser nos convictions pour les résistances et les résiliences. Il s’agit de comprendre, dépasser et transmettre sans omettre d’interroger les espaces et les personnes qui ont lutté et qui luttent pour la dignité. Résister est un devoir.
La résilience est élan de vie. Notre rôle au sein de notre Alma mater est immense comme passeur de mémoire, passeur de savoir et passeur de vie.

Florence Faberon est professeure de droit public à l’Université de Guyane et chargée de projet Handicap et Mémoire à l’Université Clermont Auvergne.
Philippe Destable est professeur de chaire supérieure d’histoire en khâgne et délégué académique à la défense et à l’intelligence économique.

 

En savoir : Cliquez !