Vitalisme et pathologie

je._les_vitalismes_histoire_equivoque_affichehauteur250.jpg

LES VITALISMES. HISTOIRE D’UNE EQUIVOQUE ?

Cycle de journées d’étude

 

Seconde journée "Vitalisme et Pathologie"
Jeudi 25 janvier 2018 à la MSH de Clermont (Amphi 220)

 

L’UMR 8547 Pays Germaniques, l’UMR 5317 IHRIM et le PHIER de Clermont-Ferrand organisent conjointement une manifestation de type « colloque tournant » ou mise en réseau de quatre journées d’études individualisées thématiquement.

Comment l’« étiquette » « vitalisme » fonctionne-t-elle dans des contextes historiques entièrement différents, dotés de paradigmes métaphysiques et épistémologiques tout aussi différents et même parfois inconciliables? Qu'est-ce qui la fait « résister » malgré cela? Etant donné que le terme de vitalisme, quoique créé à l’époque moderne, a été exporté depuis en direction de l’Antiquité (Aristote, Hippocrate), nous réunirons des intervenants aussi bien pour cette période que pour celle de la Renaissance, de la période moderne, puis contemporaine avec le néo-vitalisme. Les thématiques directrices sont transversales – de façon que chacune des journées fasse dialoguer entre elles les différentes époques.

Organisation et contact : Charlotte Morel, CNRS, UMR 8547 charlotte.morel@ens.fr

Alain Petit, Université Clermont Auvergne, PHIER apetit65@yahoo.fr


PROGRAMME

Matin    9h-12h30                                                VITALISME ET PATHOLOGIE

Les enjeux relatifs au vitalisme peuvent varier selon que l’optique est métaphysique et épistémologique, ou tournée vers une approche pratique du corps vivant comme dans la médecine ; et plus spécifiquement dans ce qui touche au dynamisme du corps capable de recouvrer la santé ou de la maintenir. Ces variations potentielles entre les deux contextes sont-elles à nouveau historiquement affectées, précisément par le cadre épistémologique dominant de chaque époque ?

Bertrand NOUAILLES (Clermont)                 Bichat, la maladie, le vitalisme

Anne DEVARIEUX (Caen)                                    « Des vies et des forces »: le « principe d’infirmité » de Maine de Biran

Paul-Antoine MIQUEL    (Toulouse)            Vitalisme et rationalisme chez Canguilhem


 
Après-midi  14h-30-16h30

Laurent CLAUZADE (Caen)                                Auguste Comte, de l'anti-vitalisme métaphysique au vitalisme biocratique

Alain PETIT (Clermont)                                       De Janet à Aristote en passant par Cambridge, une rétro-histoire du vitalisme

Date de début de la manifestation: 

Jeudi, 11 janvier, 2018